Skip Navigation Links
Ignorer les liens de navigation
Česky
Deutsch
English
Español
Français
Italiano
Pусский
Ignorer les liens de navigation
Informations générales
Pour les visiteurs de la région
TOP TEN
Hébergement
Les informations pratiquesExpand Les informations pratiques
Les institutions culturellesExpand Les institutions culturelles
Le thermalismeExpand Le thermalisme
NatureExpand Nature
Destinations touristiquesExpand Destinations touristiques
Sur les pas de l´HistoireExpand Sur les pas de l´Histoire
L´homme change le visage du paysageExpand L´homme change le visage du paysage
En mouvementExpand En mouvement
CuriositésExpand Curiosités
Photo galerie
Visites virtuelles de la région
Visites virtuelles de la région 

 Karlovy Vary – La Colonnade du moulin

 Karlovy Vary - La Colonnade du moulin

GPS : 50°13'30.72"N, 12°52'54.84"E

Le bâtiment néo-renaissance à colonnes, d’une longueur de 132 mètres et d’une largeur de 13, fut achevé en 1882 selon le projet de l´architecte J. Zitek. Il couvre cinq sources : Mlýnský (la Source du moulin), Skalní (la Source du rocher), Libušin (la Source de Libuše), Knížete Václava (la Source du prince Venceslas) et Rusalčin (la Source de Rusalka). La colonnade est composée de 124 colonnes ; la fosse d´orchestre de la colonnade est décorée de reliefs allégoriques du sculpteur de Karlovy Vary Wenceslas Lokvenc. Sur les balustrades de la terrasse de la colonnade sont placées 12 statues allégoriques. Elles représentent chacune un mois de l'année.
 Karlovy Vary - La Crypte I

 Karlovy Vary - La Crypte I.

GPS : 50°13'21.72"N, 12°53'4.2"E

Le cimetière qui entourait la construction de la nouvelle église (l'église Marie-Madeleine) fut abandonné en 1784 et les ossements trouvés furent déposés dans la crypte de la nouvelle église.

 Karlovy Vary – Le théâtre – Le rideau de Klimt

 Karlovy Vary - Le théâtre - Le rideau de Klimt

GPS : 50°13'15.96"N, 12°52'54.48"E

Le théâtre municipal fut conçu par l'atelier viennois de Ferdinand Fellner et de Hermann Helmer. Toutes les lampes, lustre et en particulier les lampes rococo de l'escalier furent conçues d’après leurs recommandations. La décoration intérieure et les peintures furent confiées aux frères Gustav et Ernest Klimt ainsi qu’à Franz Matsch.

 Mariánské Lázně - La Colonnade principale

 Mariánské Lázně - La Colonnade principale

GPS : 49°58'36.12"N, 12°42'23.4"E

(1888-1889 selon les projets des architectes Miksch et Niedzielski). La construction moulée en fonte fut coulée aux forges de Blansko. Elle possède une décoration unique, des panneaux en bois au plafond. L'auteur des fresques du plafond de 1979 est le peintre académique J. Vyleťal.

 Mariánské Lázně - La Colonnade chantante

 Mariánské Lázně - La Colonnade chantante

GPS : 49°58'36.48"N, 12°42'22.32"E

La Fontaine chantante fut construite entre les années 1982 et 1986 dans le cadre de la rénovation de la promenade du complexe Maxim Gorki par le Comité National de la municipalité de Mariánské Lázně. L'auteur de la conception de la fontaine est l´architecte académique Pavel Mikšík ; la coopération technique et architecturale fut assurée par l´architecte Otakar Kuea et l’ingénieur Pavel Janeček. L´auteur de la première composition musicale "Musique pour la fontaine" fut le compositeur Petr Hapka. Puis, d'autres compositions suivirent à partir des œuvres de F. Chopin, W. A. Mozart, J. S. Bach, Ch. Gounod, B. Smetana, A. Dvorak, et bien d'autres. La fontaine se met à chanter en majorité toutes les heures impaires et les compositions varient en séquence régulière. La fontaine chantante se mit à chanter la première fois le 30 avril 1986. 

 Lázně Kynžvart - La cour du château

 Lázně Kynžvart - La cour du château

GPS : 50°0'15.84"N, 12°36'19.8"E

L’extérieur est doté de productions originales en fonte provenant des forges de Metternich - la fontaine de la cour, la statue de Diane sous le château, les bancs amovibles ainsi que d’éléments techniques – le pavillon près de la Chapelle de la forêt, la grille fermant la cour d'honneur, les rambardes des ponts, etc.

 Lázně Kynžvart - La salle à manger du Château

 Lázně Kynžvart - La salle à manger du Château

GPS : 50°0'16.2"N, 12°36'18.72"E

Pendant la période du chancelier, la galerie des ancêtres s´y trouvait. Après 1870, elle fut reconvertie par le prince Richard en salle à manger avec des revêtements en bois. Les portraits de famille furent conservés. Au-dessus de la cheminée trône le portrait de l´ancêtre le plus célèbre, Lothar von Metternich, archevêque et électeur de Trevír (Trier). Le service de table doré et les plateaux en miroir ont été faits par le fabricant parisien Thomire. C´est la ville de Paris qui l’offrit au prince Richard de Metternich et à sa femme Pavlina en guise de cadeau d´adieu en 1870. Dans le buffet de gauche se trouve un service en porcelaine de Sèvres (près de Paris) décoré à l'or fin et au cobalt. 

L´église aux trois nefs

Chlum svaté Maří - L´église aux trois nefs

GPS : 50°9'0"N, 12°32'10.32"E

Le plan de l´église aux trois nefs principales (longueur 36 m, largeur 29 m) a la forme d´une croix latine avec un transept peu développé. L´entrée mène aux nefs étroites latérales car l'accès direct à la nef principale n´était pas possible à cause de l'emplacement de la chapelle pieuse dans la partie occidentale. Une étroite travée suspendue supporte le corps de l'orgue suivis de deux travées avec une voûte arrondie et des segments divisés par une ceinture au-dessus d´un pilier double. Les piliers sont décorés de pilastres corinthiens qui portent un entablement finit par une corniche à console. Sur les côtés est et ouest, la nef principale est connectée par des pilastres corinthiens striés et des bandes striées en un unique ensemble qui se retrouve en lui-même. Les travées des nefs latérales accompagnent la nef principale ainsi que la travée suspendue et s´ouvrent par des arcades vers la nef principale.

 Teplá - La bibliothèque du monastère

 Teplá - La bibliothèque du monastère

GPS : 49°58'1.92"N, 12°52'41.52"E

La salle principale de la bibliothèque est longue de 24 mètres, large de 12 mètres et haute de 15,5 mètres. Les fresques du plafond peintes par Karel Krantner, professeur de l´Académie des beaux-arts de Prague, représentent une célébration de l’autel du Saint-Sacrement, quatre enseignants religieux et quatre évangélistes. La deuxième plus grande bibliothèque de la République tchèque contient plus de cent mille volumes. 

 Teplá - La nef principale de l´église

 Teplá - La nef principale de l´église

GPS : 49°57'59.76"N, 12°52'43.32"E

L’église de l'Annonciation du Seigneur, ordonnée en 1232 par l'évêque Jan II de Prague.

 Cheb - La place

 Cheb - La place du roi Jiří de Poděbrady

GPS : 50°4'46.56"N, 12°22'12.72"E

 Kynšperk - La passerelle en bois

 Kynšperk - La passerelle en bois

GPS : 50°7'19.92"N, 12°31'32.88"E

Étant donné que la ville de Kynšperk nad Ohří se trouvait sur la rive de la rivière Ohře opposée au chemin de fer, il était nécessaire d’y construire un pont. L'ancien pont de bois avait permis une connexion directe dans ce sens, mais il était souvent endommagé par les inondations au printemps et de plus il ne permettait pas le passage des lourdes charges. C´est pourquoi un pont en fer sur des piliers de pierre fut construit entre 1875 et 1876 à l’endroit le plus étroit du cours fluvial, derrière la brasserie. Après avoir aplani la pente descendant à la rivière, la route de la ville fut construite, traversant la ligne de chemin de fer de l’autre côté et montant vers Pochlovice. C´est le domptage du cours de l’Ohře qui permit de remplacer dans les années 1923-1924 le vieux pont de bois par une nouvelle passerelle en béton. La rivière fut surmontée par un passage de 130 mètres de long, encadré par un arc de pont particulier dans la section au-dessus du niveau de l’eau. Le pont et la passerelle, détruits à la fin de seconde guerre mondiale par des unités militaires allemandes, furent d´abord remplacés, grâce à l'aide de l'armée, par des traversées provisoires en bois. Une inondation ayant détruit la passerelle de bois en 1950, les services communaux firent construire à la place un nouveau pont couvert. Le pont provisoire en bois fut remplacé par une construction en béton armé dans les années 1955-1957.